Un joueur exploite un bug pour gagner au vidéo poker

game-king-video-poker

La machine Game King, développée par IGT, souffrait d’un bug logiciel.

Joueur invétéré, John Kane a pendant des années perdu beaucoup, jusqu’au jour où la chance lui a sourit… mais pas de la manière habituelle. En effet, après une énième partie sur une machine de vidéo poker IGT, la fameuse « Game King », l’accro aux jeux de hasard s’est alors rendu compte, en appuyant trop tôt sur un bouton, qu’il pouvait gagner gros ! Car la machine, souffrant d’un malencontreux bug informatique, dépensait sans compter, en multipliant automatiquement et en un clin d’oeil les paiements par dix !

Une fois devant le fait accompli, John Kane, plutôt que de signaler la regrettable erreur, a préféré voir un signe de la Providence. Et comme un bon plan ne vaut que s’il est partagé, il a fait part de sa découverte à son ami André Nestor. Les deux comparses ont ensuite écumé les casinos (une dizaine) équipés de cette machine au pouvoir inespéré, cumulant par la même occasion les gains. En une heure, plusieurs milliers d’euros pouvaient ainsi être engrangés !

Malheureusement, l’ami en question avait les yeux plus gros que le ventre, et n’a pas su s’arrêter à temps. Un doute a donc germé, et l’établissement suspicieux a décidé d’envoyer la belle mécanique en révision. Diagnostic des ingénieurs de la commission de contrôle du Nevada : bug de logiciel. En vertu de la très controversée loi de violation de la Computer Fraud & Abuse Act de 1986 (à l’origine pour sanctionner les pirates informatiques), les apprentis arnaqueurs ont donc été arrêtés… puis relâchés.

Car d’après le magistrat en charge de l’affaire, cette loi ne peut en aucun cas être appliquée à l’exploitation d’un simple bug. Un acquittement jugé indécent, puisque le casino plaignant a décidé de faire appel. C’est donc la Cour Fédérale des États-Unis qui tranchera. Pour l’avocat de la défense, il s’agit simplement d’une opportunité, son client ayant, d’après ses dires, beaucoup perdu dans les salles de jeux. John Kane a donc simplement joué en suivant les règles, certes tronquées, mais imposées par la machine. Procès prévu au mois d’août…

Avis des Joueurs

Mot de passe oublié ?

/ Inscription